Commune de
Saint-Léonard

La commune et le village de Saint-Léonard sont mentionnés dès le XIe siècle. Un monument de pierre dans le vignoble d'Arsal, un anneau de bronze près de l'église ainsi que plusieurs tombes du premier et du deuxième âge de fer et de l'époque romaine, constituent les plus vieux vestiges du passé, découverts dans la région.

Le nom de Saint Abbé Léonard, qui est devenu le patron de la paroisse, se lit dans le nécrologe de Granges. Au début du XIIe siècle, des bénédictins D'Aynai possédaient les deux prieurés d'Ayent et de Granges. Ces bénédictins obtinrent du Chapitre de Sion des droits au Mont de Lens et probablement aussi à Saint-Léonard. Ils y construisirent maisons et chapelle. C'est cela qui explique la croyance d'un prieuré attesté par la tradition.

Métralie, puis châtellenie, enfin commune, Saint-Léonard fait partie, au militaire, de la Grande Bannière de Sierre. Diverses familles nobles y avaient des biens. La communauté remonte à 1300. Le seigneur présidait le plaid où l'on traitait des intérêts de la localité et des affaires de la confrérie du Saint-Esprit.

Sur le pont de la Lienne, qui sépare encore aujourd'hui Saint-Léonard d'Uvrier, était installé un péage épiscopal. Ce point connut deux batailles sanglantes : en 1375, la défaite de sir Antoine de la Tour qui venait d'assassiner Guichard Tavelli, évêque de Sion et en avril 1840, après quelques jours de combats, la colonne du Bas-Valais, commandée par Alexis Joris, y mit en déroute les Hauts-Valaisans, placés sous les ordres du comte Louis de Courten. Ce fut la fin de la première guerre civile suscitée par la révision constitutionnelle de 1839.

Les familles plus anciennes de l'endroit semblent être les Delalay et les Venetz, déjà citées au XVème siècle. Les Gillioz n'apparaissent dans l'histoire qu'en 1692, les Fardel, les Rudaz, les Bétrisey et les Mayor que vers le milieu du XVIIIe siècle.

  

Les découvertes particulières

Plusieurs découvertes ont marqué les différentes périodes de l'histoire, soit :

 

Préhistoire :

Une station découverte par deux fouilles (1957-1958), montre un endroit occupé par les Néolithiques, datant de 40 siècles, sur la colline " Sur le Grand-Pré ".


Âge de bronze :

Un petit poignard en bronze à deux rivets, plusieurs vases en pâte rose saumon, très dures, dont le type à épaule ornée de cannelures horizontales et à col très évasé.


Âge de fer :

Deux monnaies d'un type mal connu dont l'une est attribuable à des tribus celtiques des Alpes occidentales.


Âge romain :

Un poisson en bronze, découvert dans les déblais de la carrière. Il était caché dans son manche à os.


Autres grandes découvertes :

Deux tombes datant de 3500 ans avant J.-C. Occupé à la transformation de sa maison d'habitation, M. Pellaud découvrait deux tombes le 31 juillet 1976. A l'intérieur de celles-ci, on y a trouvé une magnifique hache en pierre, des pointes de flèches en silex, des perles de parures, une côte de bœuf, du charbon dans une sorte de foyer, ainsi que des ossements de trois personnes du XVIIIe siècle.

 

News

Subvention CO

Notre Exécutif a décidé de donner CHF 100.-- pour l'achat du matériel scolaire à chaque enfant scolarisé au CO.

Messes de la semaine

Voici les annonces des messes de la semaine :

Passeport-Vacances 2019

Le passeport-vacances Sion et environs recherche des personnes de 16 à 88 ans pour accompagner différents groupes d'enfants.

Cartes journalières CFF

En présentant une attestation de domicile, les habitants de la commune de St-Léonard peuvent dès le ler avril 2019 bénéficier de deux cartes journalières CFF par personne et par mois.

Plus d'infos

 

Cheminée à bois

Votre cheminée à bois est munie d'un convecteur à eau chaude ? Si oui, contactez le chargé de sécurité M. Jean-Morard dans les plus brefs délais au 079 221 02 10.

Nouveautés déchetterie UTO

Ouverture du bureau de vote

Le bureau de vote sera ouvert uniquement le dimanche de 9h30 à 10h30

Manifestations

Août 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31